Le forum du bodybuilding et du fitness
Bonjour ou bonsoir à toi !

Visiteur, n'hésite pas à t'inscrire et à venir nous rejoindre !

Déjà membre, n'oublie pas de te connecter pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Première participation ? Pense à te présenter dans la rubrique adéquate !

A bientôt !


Ce forum est destiné à tous les adeptes de la culture physique, du bodybuilding, du culturisme, de la musculation et du fitness !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vitamine E

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John
Administrateur
John

Masculin
Nombre de messages : 3969
Age : 34
Localisation : Ille sur Têt (66)
Salle d'entrainement : A la maison
Réputation : 96
Points : 12648
Date d'inscription : 02/12/2007

La vitamine E _
MessageSujet: La vitamine E   La vitamine E Icon_minitimeLun 10 Déc 2007 - 19:20

La vitamine E ou tocophérol est une vitamine lipophile (c'est-à-dire soluble dans les lipides, mais insoluble dans l'eau). Elle est reconnue comme étant essentiellement un antioxydant, elle freine le vieillissement cutané et assure la stabilité des structures cellulaires.

Elle est présente en grande quantité dans les huiles végétales, et possédant une activité antioxydante, en conjugaison avec la vitamine C et le glutathion. On ne dénombre pas moins de huit formes de vitamine E (soit quatre tocophérols et quatre tocotriénols), dont la plus active est l'alpha-tocophérol.


Découverte


En 1922, l'embryologiste Herbert Evans et son assistante Katharine Bishop, de l'Université de Californie à Berkeley, constatent que chez des rats soumis à un régime appauvri en lipides, les femelles peuvent tomber enceintes mais aucun fœtus ne se développe. Cependant, les grossesses arrivent à terme quand le régime est supplémenté avec des feuilles de laitue ou du germe de blé. Les deux scientifiques soupçonnent l'existence d'un composé lipophile, qu'ils nomment Facteur X, indispensable au développement du fœtus.

En 1924, indépendamment des recherches de H. Evans et K. Bishop, Bennett Sure, de l'Université de l'Arkansas, montre qu'un composé retiré d'un régime alimentaire induit la stérilité chez les rats mâles. Bennett Sure nomme ce composé Vitamine E, les lettres A, B, et C étant déjà utilisées, et la lettre D étant pressentie pour un facteur antirachitique. La vitamine E reçoit aussi le nom de tocophérol, du grec tokos : progéniture et pherein : porter.

H. Evans et Oliver Emerson réussissent à isoler la vitamine E à partir de l'huile de germe de blé en 1936, et Erhard Fernholz en détermine la structure en 1938. La même année, le Prix Nobel de chimie Paul Karrer réalise la synthèse de l'alpha-tocophérol racémique. Ce n'est qu'en 1968 que la vitamine E est reconnue comme un élément nutritif essentiel pour l'homme par le National Research Council des États-Unis.


Structure


La vitamine E existe sous huit formes naturelles, quatre tocophérols et quatre tocotriénols :



  • alpha-tocophérol
  • bêta-tocophérol
  • gamma-tocophérol
  • delta-tocophérol


  • alpha-tocotriénol
  • bêta-tocotriénol
  • gamma-tocotriénol (propriétés apoptotiques)
  • delta-tocotriénol



Les tocophérols sont constitués d'un noyau chromanol et d'une chaîne latérale saturée à 16 atomes de carbone.

Les tocotriénols diffèrent des tocophérols par la présence de trois doubles liaisons sur cette chaîne latérale.

La différence entre les formes alpha, bêta, gamma et delta réside dans le nombre et la position des groupements méthyles sur le noyau chromanol.


La vitamine E VitamineE
Structure chimique de la Vitamine E
Les doubles liaisons indiquées en rouge
ne sont pas présentes dans les tocophérols




Rôles


Antioxydant


L'organisme produit continuellement des radicaux libres, des composés très réactifs comportant des électrons célibataires. Les radicaux libres endommagent des composants cellulaires aussi divers que les protéines, les lipides ou l'ADN. Les réactions radicalaires se propagent en chaîne : les molécules déstabilisées par un électron célibataire deviennent à leur tour des radicaux libres. Les antioxydants ont pour rôle de stopper ce processus en neutralisant les radicaux libres, pour réduire leur nocivité.

Ainsi, la vitamine E a la capacité de capter et de stabiliser (par résonance) l'électron célibataire des radicaux libres, suivant la réaction :
tocophérol-OH + LOO• La vitamine E Da558173e1f2ddfeb273751d481f9a52 tocophérol-O• + LOOH (LOO• : radical libre lipidique)

Le tocophérol porteur d'un radical peut réagir avec un nouveau radical libre pour former une espèce neutre, ou être régénéré par la vitamine C, le glutathion ou le coenzyme Q10.

La vitamine E joue principalement son rôle d'antioxydant dans les membranes biologiques. Les mitochondries, qui sont génératrices de radicaux libres, contiennent de forts taux de vitamine E dans leur membrane lipidique, constituée d'acides-gras polyinsaturés et soumis au stress oxydant.

La vitamine E est souvent utilisée comme conservateur dans les aliments (E 306 à E 309) pour éviter leur rancissement par les radicaux libres.


Autres


En plus de son rôle antioxydant, la vitamine E évite l'agrégation excessive des plaquettes responsable des thromboses, a une action protectrice sur les globules rouges et prévient les maladies cardio-vasculaires d'origine athéromateuse.

La vitamine E a également un effet bénéfique sur le taux de cholestérol. Bien que les observations de Evans aient montré l'importance de la vitamine E sur la fécondité de certains animaux, aucun effet n'a été mis en évidence chez l'homme.

Elle pourrait aussi protéger de la maladie de Parkinson.


Teneurs en vitamine E


La vitamine E est présente dans les huiles végétales, principalement dans l'huile de germe de blé, de tournesol, de soja, d'arachide ou d'olive. On la trouve aussi en moindre quantité dans les céréales, les amandes, les légumes verts, le beurre, la margarine, les poissons gras.

Les carences en vitamine E sont rarement observées. D'une part, l'alimentation couvre largement les besoins journaliers (de l'ordre de 15 mg/jour chez l'adulte), d'autre part, cette vitamine stockée par le foie et dans les graisses est peu détruite par l'organisme.

Le tableau ci-dessous présente les aliments possédant la plus importante teneur en vitamine E. Les valeurs sont indiquées en mg de vitamine E pour 100 g d'aliment.



AlimentTeneur enmg pour 100gAlimentTeneur enmg pour 100g
Huile de germe de blé133,0Huile d'olive5,1
Huile de tournesol48,7Mûre3,5
pollen frais de ciste27,8crème fraîche3,5
Germe de blé27,0Avocat3,2
Huile de palme25,6Asperge2,5
Margarine25,0Épinard2,0
Noisette et amande sèches20,0persil1,8
Huile de colza18,4Beurre1,5
Germe de maïs et d'orge15,0Cervelle1,2
Huile d'arachide13,0œuf et fromage1,0
Soja11,0Tomate et chou1,0
Soja sec8,5cassis1,0
Arachide fraîche8,1Farine de blé complète1,0
Thon6,3





























"Wikipédia"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.culturephysique.fr
John
Administrateur
John

Masculin
Nombre de messages : 3969
Age : 34
Localisation : Ille sur Têt (66)
Salle d'entrainement : A la maison
Réputation : 96
Points : 12648
Date d'inscription : 02/12/2007

La vitamine E _
MessageSujet: Re: La vitamine E   La vitamine E Icon_minitimeLun 10 Déc 2007 - 19:23

> NOM SCIENTIFIQUE

Tocophérol


> SOLUBILITÉ

Liposoluble.



> HISTOIRE


La découverte de la Vitamine E remonte à 1921 lorsque deux chercheurs, H. Evans et K. Bishop découvrirent l'existence d'un facteur liposoluble favorisant la fertilité chez l'animal.
C'est en 1936 que H. Evans et P. Emerson réussirent à l'isoler et à définir la formule chimique.
Sa synthèse fut réalisée en 1938 par P. Karrer.


> PARTICULARITÉ

Les propriétés fertilisantes de la vitamine E sont à l'origine de son nom scientifique de Tocophénol : du grec Tocos signifiant descendance et Pherein signifiant porter.
Il existe plusieurs composés de Tocophérol que l'on distingue par un préfixe formé d'une lettre de l'alphabet grec. L'élément le plus connu et le plus actif de la Vitamine E étant l'alpha-tocophérol.


> ORIGINE

La Vitamine E est très répandue dans la nature. On la trouve aussi bien dans les aliments d'origine animale que dans les aliments d'origine végétale :

• Origine Animale : La Vitamine E est présente dans les viandes, les œufs, le foie, le lait et ses dérivés.
• Origine Végétale : La Vitamine E est présente en abondance dans les huiles d'origine végétale ainsi que dans les fruits secs tels que noisettes, arachides et amandes.


> SON RÔLE

La vitamine E est un puissant anti-oxydant qui s'oppose à l'action néfaste des radicaux libres sur les cellules de notre corps :

• Anti-Vieillissement : En protégeant les cellules de notre corps de l'action néfaste des radicaux libres, la Vitamine-E en ralentit le vieillissement.
• Anti-Cancer : En association avec la Vitamine C, la Vitamine E intervient comme un facteur important retardant l'apparition de certains cancers.
• Prévention des maladies Cardio-Vasculaires : En diminuant le mauvais cholestérol, la Vitamine E favorise la circulation sanguine et par là même diminue les risques de maladies Cardio-Vasculaires.
• Défense immunitaire : En protégeant nos cellules, la Vitamine E renforce en conséquence nos défenses immunitaires.
• Fertilité : Les études en laboratoire ont démontré l'action bénéfique de la Vitamine E sur la fertilité des animaux. Il nous faut toutefois reconnaître que cette action n'a pas encore été démontrée sur l'homme.


> ELLE CRAINT

• La lumière
• L'oxydation de l'air
• La chaleur


> BESOINS QUOTIDIENS

• Enfants : 10 mg
• Adolescents : 12 mg
• Hommes : 12 mg
• Femmes : 12 mg
• Femmes enceintes : 15 mg
• Femmes allaitantes : 15 mg


> CARENCE OU HYPOVITAMINOSE

Il est rare de constater une carence en vitamine E car notre corps en constitue d'importantes réserves en particulier dans le foie, de plus, cette vitamine est présente dans de nombreux aliments.

Il existe toutefois des groupes à risque, ce sont :

• Les bébé prématurés.
• Les personnes présentant un déficit d'absorption des matières grasses.

Des symptômes de cette carence peuvent alors se manifester :
• Fragilité des globules rouges : Une carence en Vitamine E peut apparaître chez les bébés prématurés avec pour conséquence une fragilité des globules rouges entraînant une anémie dite anémie hémolytique.
• Faiblesse musculaire.
• Perte de réflexes.
• Troubles neurologiques.
• Vulnérabilité aux affections.
• Baisse de la vision : Consécutive à une altération de la rétine.


> EXCES OU HYPERVITAMINOSE

Il n'existe pas d'effets connus dus à une surdose de vitamine E, toutefois une prise excessive de cette vitamine peut entraîner quelques désagréments tels que :

• Troubles gastro-intestinaux.
• Maux de tête.


"vitalor.com"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.culturephysique.fr
John
Administrateur
John

Masculin
Nombre de messages : 3969
Age : 34
Localisation : Ille sur Têt (66)
Salle d'entrainement : A la maison
Réputation : 96
Points : 12648
Date d'inscription : 02/12/2007

La vitamine E _
MessageSujet: Re: La vitamine E   La vitamine E Icon_minitimeMer 17 Avr 2013 - 10:29

Aucun problème de toxicité avec les compléments de vitamine E, même en doses élevées.

Lanutrition.fr: Des doses élevées de vitamine E ne seraient pas dangereuses
Revenir en haut Aller en bas
http://www.culturephysique.fr
manowar

manowar

Masculin
Nombre de messages : 3613
Age : 51
Localisation : amplepuis, rhone
Salle d'entrainement : Chez moi
Réputation : 147
Points : 11554
Date d'inscription : 27/11/2010

La vitamine E _
MessageSujet: Re: La vitamine E   La vitamine E Icon_minitimeMer 17 Avr 2013 - 18:59

Interressant cela, comme quoi les études avances...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La vitamine E _
MessageSujet: Re: La vitamine E   La vitamine E Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La vitamine E

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du bodybuilding et du fitness :: L'ALIMENTATION :: La nutrition et les compléments alimentaires-
Sauter vers: