Le forum du bodybuilding et du fitness
Bonjour ou bonsoir à toi !

Visiteur, n'hésite pas à t'inscrire et à venir nous rejoindre !

Déjà membre, n'oublie pas de te connecter pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Première participation ? Pense à te présenter dans la rubrique adéquate !

A bientôt !


Ce forum est destiné à tous les adeptes de la culture physique, du bodybuilding, du culturisme, de la musculation et du fitness !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'iode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John
Administrateur
John

Masculin
Nombre de messages : 3969
Age : 34
Localisation : Ille sur Têt (66)
Salle d'entrainement : A la maison
Réputation : 96
Points : 12614
Date d'inscription : 02/12/2007

L'iode _
MessageSujet: L'iode   L'iode Icon_minitimeDim 9 Déc 2007 - 21:10

L'iode est un oligo-élément essentiel à la vie humaine. Il est stocké dans la thyroïde, et sert à fabriquer diverses hormones, dont la thyroxine. Son absence provoque une turgescence de la glande, qui se manifeste par un goitre. La carence en iode entraîne un retard de croissance et divers troubles mentaux.

Les populations montagnardes n'ont jamais pu se procurer aisément du sel de mer en raison de son prix. Les cas de difformité et de nanisme étaient donc fréquents parmi les populations paysannes alpines. Dans les Alpes, la population isolée des vallées était beaucoup plus souvent atteinte de désordres liés à la carence en iode. Du reste, Diderot est le premier à consigner le nom de "crétin" dans son encyclopédie raisonnée des sciences, des arts et des métiers (1754). L'expression "crétin des Alpes" est usuelle. Le crétinisme est une forme de débilité mentale et de dégénérescence physique en rapport avec une insuffisance thyroïdienne.

Le diiode dissous dans l'alcool (« teinture d'iode » ) ou dans une solution aqueuse d'iodure de potassium ( solution de lugol) est également utilisé en pharmacie comme antiseptique puissant. Elle laisse des traces jaune sombre caractéristiques sur la peau. Il existe également des composés organiques où l'iode est lié, tels le polyvidone iodée (Betadine ou Iso-Betadine)

Certaines personnes peuvent être allergiques à des produits contenant de l'iode, comme par exemple au produit contrastant injecté pour des examens de radiologie ou encore certains fruits de mer ; s'est donc répandue l'idée, fausse, que l'on pouvait être allergique à l'iode. Ceci est parfaitement faux. Les produits susceptibles d'induire une "allergie à l'iode" contiennent tous de l'iode, mais ce sont des substances différentes qui interviennent dans le cas de l'allergie. Pour la Bétadine, c'est la povidone (le véhicule de l'iode) qui est responsable, pour les produits de contraste iodés, l'osmolalité est mise en cause, et pour les produits de la mer (poissons et crustacés) ce sont des protéines musculaires. Il n'existe donc aucune réaction croisée ni de facteurs de risques. De plus, il n'y a aucune allergie rapportée dans le cas d'utilisation de solution alcoolique ou aqueuse d'iode (solution de Lugol, teinture d'iode, ...).


L'iode est indispensable à la fonction de la thyroïde et pour contrôler le métabolisme de base. Les besoins quotidiens d'un humain sont de 100 à 200 ųg. Il est donc recommandé de prendre de l'iode mais plutôt sous forme organique (poissons, crustacés, algues marines), voir le tableau des aliments riches en iode. Pour toute une vie les besoins en iode sont d'environ de 15 mg ce qui est extrêmement faible mais cela reste redoutable car notre organisme ne sait pas stocker cet oligo-élément.

Lors des siècles précédants, le manque d'iode a été, dans les zones montagneuses éloignées de la mer, la cause d'une grave affection connue sous le terme de crétinisme des Alpes. Aujourd'hui la carence en iode de la population, ou hypothyroïdie, se traduit par de la frilosité et des signes d'hypothyroïdie. En France, il est estimé que 5,5 millions de françaises et 1,3 millions de français sont touchés.

Le rapport de 8 sur 10 en défaveur des femmes s'explique par :


  • une hypersensibilté féminine particulière aux hormones ;
  • les grossesses, lors desquelles quelques cellules fœtales pouvant passer dans le sang maternel et coloniser la thyroïde, elles s'y trouvent alors agressées par les anticorps de la femme.


En cas d'accident nucléaire, la consigne de sécurité est d'absorber de l'iode afin de saturer la thyroïde en iode stable. Ainsi les éventuels dérivés radioactifs qui seraient présents dans l'air ne pourront pas se fixer sur la thyroïde. Cette consigne de sécurité est surtout importante pour les enfants et les femmes enceintes ou allaitant, les risques de cancers thyroïdiens étant majeurs. Pour les adultes et les personnes âgées, la prise d'iode stable est discutable. La balance bénéfices/risques n'étant plus aussi importante.


"Wikipédia"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.culturephysique.fr
 

L'iode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du bodybuilding et du fitness :: L'ALIMENTATION :: La nutrition et les compléments alimentaires-
Sauter vers: