Le forum du bodybuilding et du fitness
Bonjour ou bonsoir à toi !

Visiteur, n'hésite pas à t'inscrire et à venir nous rejoindre !

Déjà membre, n'oublie pas de te connecter pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Première participation ? Pense à te présenter dans la rubrique adéquate !

A bientôt !


Ce forum est destiné à tous les adeptes de la culture physique, du bodybuilding, du culturisme, de la musculation et du fitness !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qu'est-ce que l'haltérophilie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 3945
Age : 31
Localisation : Ille sur Têt (66)
Salle d'entrainement : A la maison
Réputation : 95
Points : 10444
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Qu'est-ce que l'haltérophilie ?   Mar 16 Fév 2010 - 17:53

Histoire

Les tentatives d'évaluation de la force physique des hommes sont très anciennes. Les épreuves traditionnelles de force en sont aujourd'hui les témoins encore bien vivants.

À partir du XIXe siècle, certains hommes forts acquièrent une grande notoriété et popularisent les poids et haltères, notamment en Allemagne, en Autriche et en France. Dès lors, on tente de codifier les poids et les mouvements afin de pouvoir comparer et classer les performances des athlètes. Des clubs d'haltérophile voient le jour en Allemagne dès le début des années 1880 mais c'est à Londres que se tient en 1887 le premier concours. Les premiers championnats d'Europe sont organisés à Rotterdam en 1896.

L'haltérophilie est présente dès les premiers Jeux olympiques modernes, aux Jeux olympiques d'été de 1896. Deux épreuves sont alors au programme : le levé à un bras et le levé à deux bras. Absente aux Jeux olympiques d'été de 1900, l'halérophile retrouve le programme olympique aux Jeux olympiques d'été de 1904.

Lors des concours des Jeux olympiques d'été de 1920, les mouvements sont l'arraché à un bras, l'épaulé-jeté à un bras et l'épaulé-jeté à deux bras. Aux Jeux olympiques d'été de 1924, les mouvements à un bras disparaissent de la compétition au bénéfice de trois mouvements à deux bras : le développé, l'arraché et l'épaulé-jeté. Enfin, depuis 1972 le développé est également abandonné pour deux raisons : d'une part, les haltérophiles « trichaient » en se courbant en arrière au risque de se blesser et d'autre part cela a permis de diminuer la durée des compétitions sans oublier que ce dernier mouvement ne rejoignait en aucun cas les muscles et la préparation physique des deux autres mouvements.

Les compétitions féminines datent des années 1980 et sont présentes aux Jeux olympiques depuis les Jeux olympiques d'été de 2000. Les premières compétitions féminines sont créées en 1947 et les championnats du monde ouvrent leurs portes aux femmes en 1986.

Les premières catégories de poids apparaissent en 1905. Elles sont désormais au nombre de huit pour les hommes et sept pour les femmes.

Les problèmes de dopage ont sévèrement touché cette discipline. Avant les championnats du monde de 1995, 64 cas de dopage avérés sont signalés... Le CIO met alors la Fédération internationale devant ses responsabilités, menaçant même d'exclure l'haltérophilie du programme olympique. Les contrôles deviennent draconiens, les fautifs suspendus et tous les records sont annulés. Malgré cette politique de sévérité, les problèmes de dopage subsistent.

Mouvements

Contrairement aux idées reçus l'haltérophilie n'est pas un sport de force mais de technique la force n'est rien la technique est tout.

Arraché
La barre est soulevée bras tendus au-dessus de la tête en un seul mouvement très dynamique.
L'haltérophile saisit la barre au sol, une prise de main large est utilisée. Il se relève en accélérant progressivement, et se redresse en montant en extension sur la pointe des pieds et en haussant les épaules. Les bras restent tendus et le dos plat afin de transmettre le maximum d'énergie à la barre. Après cette extension, l'athlète chute le plus vite possible sous la barre et la récupère en position accroupie, bras tendus au-dessus de la tête. Il se relève pour atteindre la position finale.

Epaulé-jeté
La barre est soulevée bras tendus au-dessus de la tête en deux fois.
L'haltérophile saisit la barre au sol, une prise de main correspondant à la largeur des épaules est utilisée. Il se relève en accélérant progressivement, et se redresse en montant en extension sur la pointe des pieds et en haussant les épaules. Les bras restent tendus et le dos plat afin de transmettre le maximum d'énergie à la barre. Après cette extension, l'athlète chute le plus vite possible sous la barre et la récupère en position accroupie, la barre reposant sur ses épaules et le haut de sa poitrine, les coudes étant relevés. Il se relève, la barre restant au contact des épaules. Une fois debout, la première phase, l'épaulé, est terminée. L'haltérophile prend alors une impulsion, jette la barre et s'abaisse à nouveau pour pouvoir saisir la barre bras tendus au-dessus de la tête (le jeté). Ce mouvement se fait généralement en fente, c’est-à-dire une jambe en avant, l'autre en arrière. Enfin, il se relève pour atteindre la position finale.

Equipements

La barre' mesure 2200 mm et pèse 20 kg (une barre de 15 kg est utilisée pour les femmes (celle-ci mesure 2010 mm)). Sur la partie centrale de la barre, un moletage rend la barre rugueuse et facilite la prise. Sur les côtés, on glisse les disques. Ces derniers sont maintenus par un collier pesant 2.5 kg chaque.

Les disques sont en métal et en caoutchouc (afin d'amortir les chocs). Ils respectent le code de couleur suivant :

25 kg et 2.5 kg rouge
20 kg et 2.0 kg bleu
15 kg et 1.5 kg jaune
10 kg et 1.0 kg vert
05 kg et 0.5 kg blanc

Les disques de 2.0 kg à 0.5 kg ont été ajoutés depuis que la règle du 1.0 kg prévaut (2005) lors des compétitions. (La charge doit être un multiple de 1.0 kg)

Le plateau, au sol, mesure 4x4m.

L'haltérophile porte des chaussures spéciales, rigides et stables. Elles comportent un talon de quelques centimètres. En compétition, il doit porter un maillot règlementaire. Il peut porter, s'il le souhaite une ceinture de cuir large (maximum 120 mm de hauteur) pour soutenir le bas du dos, ainsi que des bandes aux poignets et aux genoux.

Pour améliorer la prise de barre, l'haltérophile utilise de la magnésie (craie), comme les gymnastes.

Catégories

-Catégories masculines : 56, 62, 69, 77, 85, 94, 105, +105 kg.
-Catégories féminines : 48, 53, 58, 63, 69, 75, +75 kg.


"Wikipédia"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.culturephysique.fr
 

Qu'est-ce que l'haltérophilie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du bodybuilding et du fitness :: RUBRIQUES GENERALES :: La rubrique de la force-
Sauter vers: